© 2016 by Bertrand Sottiaux.

Démarche artistique

 

 

Les interrogations et réflexions qui nourrissent le travail de Bertrand Sottiaux portent sur le lien entre l’individu et la relation qu'il entretient avec son environnement physique, en s’intéressant particulièrement à l’impact de ce dernier sur son développement. L’artiste tente de définir l'intériorité de l’être par la compréhension de son milieu ambiant, non pas d’un point sociologique, mais au contraire, en se référant à une échelle beaucoup plus vaste, celle du cosmos. De la sorte, il s’attache à la représentation de la frontière poreuse qui sépare le contenu d’un corps énergétique de son contenant environnant. 

 

Au travers de ses créations, l’artiste relate une vision fantasmée du monde qu’il nourrit par le biais d’inspirations diverses mêlant physique, mathématique et métaphysique. La musique joue également un rôle fondamental dans le processus créatif notamment par le rythme qu’elle génère et qui peut conditionner celui de la main à l’œuvre. Cet ensemble de sources se traduit plastiquement par des traits de bic frénétiquement griffés sur de grandes feuilles de papier. Leurs caractères résolument abstraits s’opposent au réalisme froid de certains personnages représentés de façon hyperréaliste. Entourés de fonds abstraits, ils semblent flotter. Ils apparaissent immergés dans un flux dont ils sont potentiellement la source, devenant ainsi les éléments d’un tout indissociable. 

 

L'emploi exclusif de l'encre noire, sciemment choisie par l’artiste, débouche sur des œuvres monochromes. Cet usage unique du noir permet justement de se concentrer sur le noyau même des éléments pour n’en retenir que l’essentiel. 

 

Bertrand Sottiaux cherche à rendre les mouvements ondulatoires et les vibrations aléatoires émergeant de ses pensées lors de moments de réflexion et de maturation indispensables à sa démarche créative. Bien qu’il souhaite les restituer sans les dénaturer de l’image conceptualisée, il assume pleinement les hésitations qu’engendrent le dessin spontané. Il accepte donc que les erreurs – nées de l’impulsivité du moment – fassent partie intégrante de l'œuvre aboutie et laisse une part visible à l’expression de l’instinct. 

 

L’artiste ne cesse de s’interroger : que représente une situation d'impuissance vécue à un niveau individuel face à des éléments extérieurs d’ampleur mondiale, universelle ou cosmologique ? Quelle est la place qu’occupe l’homme au sein d’un environnement, qui bien qu’étant son milieu naturel, puisse lui être profondément hostile ? Les réponses sont à trouver dans les œuvres de Bertrand Sottiaux où, au moyen de ses traits noirs caractéristiques – compulsifs, impulsifs et répétitifs – il tente de révéler les liens ténus et fragiles qui nous maintiennent dans l’ordre chaotique de l’espace.